LES MAUVAISES HERBES
de Louis Bélanger

Canada (Québec). 2016. 107 min. Visa : Général
Avec Alexis Martin, Gilles Renaud, Emmanuelle Lussier-Martinez et Luc Picard

Jacques, un acteur de théâtre avec d'importantes dettes de jeu, se sauve à la campagne pour échapper à un dangereux créancier. Il se retrouve en pleine tempête de neige à la ferme isolée de Simon avec qui il n'a pas le choix d'accepter un « contrat » de travail forcé…

« Une forte distribution, un récit stupéfiant et surprenant avec des personnages attachants, un peu d'humour absurde, il n'en faut pas plus pour livrer un bon long métrage. »
- Éric Moreault, Le Soleil


Quelques mots sur le réalisateur

C’est en 1999, avec Post Mortem, que Louis Bélanger signe son premier long métrage qui lui vaut cinq prix Jutra, dont celui de la meilleure réalisation, du meilleur film et du meilleur scénario (2000), ainsi que les prix Génie du meilleur nouveau réalisateur et de la meilleure scénarisation. Post Mortem est également récompensé au Festival des Films du Monde (1999) par le prix de la meilleure mise en scène ; l’Association Québécoise des Critiques de Cinéma (AQCC) lui décerne son prix de meilleur film de l’année en 1999 et il obtient une mention spéciale du jury de la Critique Internationale (FIPRESCI).

En 2003, il réalise son deuxième long métrage, Gaz Bar Blues. Présenté lors de la soirée d’ouverture du Festival des Films du Monde la même année, le film y récolte le prix du jury oecuménique ainsi que le prix du film canadien le plus populaire. Il remporte plusieurs autres prix dont le Jutra de la meilleure musique, celui du meilleur long métrage québécois de l’AQCC ainsi que celui du cercle de la Presse au Festival du film de Paris.

En 2007, il fait la tournée pour son film Le génie du crime, produit par Les Éditions Lycaon et l’année suivante, il s’investit dans The Timekeeper, mettant den vedette Roy Dupuis et Craig Olejnik.

En 2009, il tourne Route 132 pour lequel François Papineau obtient le prix d’interprétation masculine du FFM et qui lui vaut une nomination au prix Génie du meilleur scénario. Route 132 marque le début d'une fructueuse collaboration avec Alexis Martin, coscénariste et comédien de ce road movie. Cette collaboration donne également naissance à un documentaire sur le journalisme, réalisé par Louis Bélanger, Louis Martin : journaliste.

En plus de son travail pour le grand écran, il réalise des téléfilms, des téléséries, des documentaires et se permet une incursion au théâtre en signant la mise en scène de Mort de peine. Il est également derrière la réalisation de la télésérie En thérapie II diffusée sur les ondes de TV5 et de Séries+.

Cette année, Louis Bélanger présente son tout dernier film Les mauvaises herbes, coscénarisé avec Alexis Martin et travaille également à l’écriture d’un nouveau long métrage de fiction qui a pour titre de travail Vivre à cent milles à l’heure.

(extrait du dossier de presse)