HOMMAGE AU CINÉ-CAMPUS
DE TROIS-RIVIÈRES

En juin 2018, tous les délégués des cinémas parallèles présents au 39e congrès annuel de l’Association des cinémas parallèles du Québec (ACPQ) ont eu l’occasion d’échanger sur les difficultés qu’il faut surmonter pour présenter du cinéma d’auteur à leurs concitoyens afin de partager avec eux leur passion pour le septième art. Année après année, les défis sont nombreux, parfois plus faciles à relever, parfois presque insurmontables. Réussir à maintenir le cap pendant de nombreuses années mérite d’être salué.

Ainsi, ils sont fiers de compter parmi leur rang un membre qui existait bien avant l’ACPQ et qui par surcroît est à l’origine même de la création de l’organisme. En effet, le 23 juillet 1979, Jacques Labrecque, René Roberge et l’abbé Léo Cloutier créaient l’Association nationale du cinéma dit parallèle du Québec devenue aujourd’hui l’ACPQ. Ce dernier, qui dirigeait un ciné-club depuis plus de 10 ans, avait compris combien il était important pour les responsables de salles en région de se regrouper afin de partager leurs expériences et leurs ressources. C’est donc avec enthousiasme que l’ACPQ a rendu un vibrant hommage au Ciné-Campus de Trois-Rivières qui célèbre son 50e anniversaire cette année reconnaissant ainsi qu’il a insufflé la passion du cinéma d’auteur à des milliers de spectateurs et qu’il continue de le faire sans relâche. Bravo et longue vie!

Martine Mauroy
Directrice générale
Association des cinémas parallèles du Québec


Stella Montreuil, directrice générale
du Ciné-Campus de Trois-Rivières