Historique

1979
- Fondation de l'Association nationale du cinéma dit parallèle du Québec

1980
- Obtention d'une reconnaissance et d'un financement du ministère du Loisir, de la Chasse et de la Pêche du Québec

1981
- Changement de nom : Association des cinémas parallèles du Québec (ACPQ)

1982
- Le bulletin de l'ACPQ devient CINÉ-BULLES

1983
- Publication de Vers de nouveaux cinémas parallèles : Information - Organisation - Animation

1984
- Présentation du mémoire Panoramique sur les cinémas parallèles : Zoom in sur le cinéma de qualité à la Régie du cinéma

1985
- Enquête sur les jeunes Québécois et le cinéma menée dans le cadre de l'Année internationale de la jeunesse

1986
- Les Rendez-vous du cinéma québécois confient leur organisation et leur gestion à l'ACPQ

1987
- Premiers ateliers d'éducation cinématographique pour les jeunes en région

1988
- Publication d'À l'affiche : le Québec, répertoire de films québécois

1989
- Publication du document Réaction des membres de l'ACPQ au Rapport Gendron

1990
- Élaboration du programme d'éducation cinématographique Cinémagie destiné aux jeunes de niveau primaire

1991
- Reconnaissance des programmes d'éducation cinématographique de l'ACPQ par le Comité canadien de la Décennie mondiale du développement culturel de l'UNESCO

1992
- Prix Ovation catégorie Nouveaux marchés pour le programme Cinémagie remis par le ministère du Loisir, de la Chasse et de la Pêche et la Société de développement du loisir et du sport du Québec
- Cinq salles parallèles se regroupent pour leur programmation et on assiste à la mise en place du RÉSEAU PLUS

1993
- Participation de l'ACPQ à la création du Comité de concertation sur l'éducation cinématographique au Québec

1994
- Admission des salles parallèles au Programme d'aide de la Société générale des industries culturelles (SOGIC) pour les entreprises indépendantes qui exploitent des salles de cinéma
- Transfert de l'ACPQ au ministère des Affaires municipales du Québec

1995
- Conception d'un nouveau programme pour les jeunes : À la découverte de l'histoire du cinéma à l'occasion du centenaire du cinéma

1996
- Présentation d'une série d'ateliers d'éducation cinématographique au Musée Pointe-à-Callière dans le cadre de l'exposition Les Porteurs de rêves "L'émergence du cinéma québécois" ainsi qu'au Festival du cinéma québécois de Blois (France)
- Mise en place par la Société de developpement des entreprises culturelles du Québec (SODEC) d'un programme d'aide à l'amélioration des salles parallèles - Implication de l'ACPQ au sein du comité organisateur des Journées de la culture

1997
- Prise en charge du Projet d'éducation cinématographique à l'école secondaire issu du Comité de concertation sur l'éducation cinématographique au Québec
- Publication d'Accès-Cinéma, guide conçu pour favoriser l'implantation d'activités cinématographiques en région
- Transfert de l'ACPQ au ministère de la Culture et des Communications du Québec

1998
- Le projet d'éducation cinématographique dans les écoles secondaires devient officiellement L'OEIL CINÉMA (L'Outil pour l'éducation à l'image et au langage cinématographique)

1999
- Collaboration avec Visions Ouest Productions pour la conception d'ateliers d'éducation cinématographique offerts aux jeunes francophones de la Colombie-Britannique
- Les 14 salles du RÉSEAU PLUS mettent à l'affiche des courts métrages québécois au début de leurs programmes
- L'ACPQ fête ses 20 ans

2000
- La Cinémathèque québécoise retient les services de l'ACPQ pour la rédaction du contenu de la trousse pédagogique du programme scolaire Regards sur l'animation développé en marge de l'exposition Formes en mouvement

2001
- Les Rendez-vous du cinéma québécois choisissent de mettre fin au partenariat avec l'ACPQ et déménagent
- Téléfilm Canada accorde une aide au RÉSEAU PLUS

2002
- L'ACPQ est partenaire de SilenceOnCourt.tv pour le concours Objectif Lait
- Mise en ligne du site Internet de l'ACPQ : cinemasparalleles.qc.ca
- Le RÉSEAU PLUS compte maintenant 20 salles

2003
- Le travail de l'ACPQ est reconnu et son financement bonifié grâce au Plan de soutien au cinéma et à la production audiovisuelle mis en place par la ministre de la Culture et des Communications du Québec
- Création de l'atelier « C'est arrangé avec le gars des vues! » permettant aux jeunes de découvrir l'univers des effets spéciaux

2004
- L'ACPQ fête ses 25 ans. De nombreux partenaires publics se sont joints aux membres venus des quatre coins du Québec pour l'événement.
- On procède à l'acquisition de nouveaux équipements informatiques et audiovisuels, question de se mettre à jour techniquement pour augmenter et diversifier nos services.
- Le RÉSEAU PLUS regroupe 34 salles de toutes les régions du Québec

2005
- CINÉ-BULLES fait peau neuve et connaît une augmentation appréciable de ses revenus autonomes
- Création de l'atelier « Je m'anime ! » qui offre aux jeunes une expérimentation de la pixillation.

2014
- Début octobre, la Régie du cinéma et la Société Saint-Jean-Baptiste de Montréal remettent le Prix André-Guérin – Hommage à Martine Mauroy pour sa contribution admirable à la promotion du cinéma au Québec. Dossier de presse de l’événement et allocution de Martine Mauroy.